0

Les conséquences – 2

On doit distinguer le facteur temps dans l’évolution des réactions de l’organisme à un trauma. Nous pouvons considérer l’organisme comme un ensemble énergétique. Par conséquent les conceptions de la dynamique de l’énergie peuvent s’appliquer ici. 

 

Un facteur traumatique imprime une impulsion à l’organisme et celle-ci est chargée d’un potentiel énergétique spécifique en valeur et en puissance. Nous verrons dans les rubriques consacrées aux thérapies comment la notion de valeur peut être prise en considération. Déjà, considération notre objet, ici les psychotraumas, nous excluons les traumas physiques qui résultent d’accidents, de blessures ou de maladie. Cela ne veut pas dire que ces traumas n’aient pas de conséquences psychologiques.

Voyons d’abord ce que signifie la notion de puissance d’un impact psychotraumatique. Elle dépend du temps et de l’intensité. En bref, un impact traumatique peut être

  • puissant et bref ;
  • puissant, bref mais répété selon un rythme spécifique ;
  • léger (supportable) et appliqué durant un temps plus ou moins long ;
  • Léger et appliqué selon un rythme qui lui est spécifique.

Dans chacun de ces cas, les réaction de l’organisme seront différentes.

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *