0

Quels sont les signes qui peuvent vous alerter ?

Les premiers signes d’un état de stress ne sont pas très visibles et on a tendance à les négliger.

Dans la rubrique ‘Les psycho-traumatismes‘ vous pourrez avoir un aperçu plus général des symptômes liés à un psychotrauma. Cet exposé est générique. Mais chaque facteur traumatique a des effets spécifiques qui dépendent de la personne, de son tempérament, de son histoire et de son milieu. Vous pouvez, par exemple, être d’un tempérament naturellement anxieux, ce qui vous rendra plus sensible à des facteurs externes de stress.

Vous découvrirez ici les premiers signes qui doivent vous alerter.
Dans un premier temps ils ne sont pas très distincts d’autres troubles de la vie quotidienne. C’est cela qui impose une certaine vigilance car en apprenant à les repérer très tôt vous pourrez éviter d’entrer dans la spirale infernale du stress post-traumatique.

Leur permanence est déjà un signal d’alerte.
Ils peuvent être physiques avec l’apparition de problèmes gastro-intestinaux : acidité gastrique, coliques…
musculaires ou articulaires : dourleurs dorsales, inflammations articulaires (nous verrons qu’un état inflammatoire sans cause virale peut résulter d’un stress prolongé ou d’un état anxieux), des maux de tête liés à des situations spécifiques.
Des troubles du sommeil et de l’appetit ; des sensations d’essouflement sans raison physique ou des oppressions respiratoires, une transpiration excessive, inhabituelle (très souvent les mains moites), des arythmies cardiaques…

Ces signes peuvent être d’ordre psychique et émotionnel : nervosité plus grande, parfois déplacée, plus grande sensibilité sensorielle mais aussi affective (susceptitbilité), périodes de détresse, tristesse sans causes repérables qui vous submerge puis qui disparaissent pour laisser place à une phase d’excitation tout aussi anachronique, hors contexte.

 Vous pouvez avoir repéré des problèmes de concentration, par exemple si vous lisez vous constatez qu’il vous faut revenir plusieurs fois sur les mêmes passages pour les retenir. Vous oubliez facilement des objets, ce que vous aviez à faire, etc. Au travail, vous commetez des erreurs inhabituelles. Tout ceci montre que votre esprit est occupé ailleurs et vous perdez en lucidité.
Nous sommes déjà au-delà de cet état que nous nommons ainsi : « Être soucieux ».

Dans tous les cas, ces signes sont liés à des situations spécifiques qu’il faudra apprendre à repérer. Ce sera déjà un premier pas !

Illel Kieser el baz

Illel Kieser el baz, accompagne des rescapés de traumas depuis plus de 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *